Les orchidées sont des épiphytes.

Le Livre Parfait s’occupe de l’autre côté de la vie. D’un côté où les voyages se font seul, et dont ne se partagent que les récits. Voici les nôtres.

Ici règnent l’arbitraire, les dissonances, l’intolérance au junk-reading, l’affirmation sans merci de la littérature contre le livre.
Que seuls entrent les lecteurs hardis, prêts à s’éloigner des pistes vertes et des sentiers balisés grand-public !
– Les Parfaits